Des quadrirotors DJI avec un module haut-parleur

Pour faire entendre son message, la police travaille étroitement avec des télépilotes chargés de contrôler des drones munis d’un haut-parleur afin de diffuser un message vocal préenregistré invitant les contrevenants à rentrer chez eux.

Contrairement à la police madrilène qui a choisi un appareil de la marque GDU, les policiers français ont recours à un modèle DJI. Il s’agit plus précisément d’un quadrirotor Mavic 2 Enterprise Dual, vendu avec un haut-parleur venant se fixer sur le dessus du châssis et émettant à un volume maximal de 100 dB.
De quoi couvrir le bruit important de la rotation des hélices de l’appareil qui doit déjà suffire à lui seul à impressionner les badauds, à condition de s’approcher tout de même assez près des personnes à alerter.

Bien entendu, les forces de l’ordre ont une dérogation pour faire voler de tels appareils en agglomération, puisque cela reste totalement interdit au grand public.

Par ailleurs, l’usage de ces drones ne sert actuellement qu’à repérer les mouvements de personnes et non à verbaliser directement, une patrouille de police étant encore requise pour cela.

Nous n’en sommes donc pas encore à l’heure de la verbalisation par reconnaissance faciale…

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.