Orange Business Services s’acoquine avec AWS

Orange Business Services s’acoquine avec AWS

publié le 23 Novembre 2020

Après Microsoft et Google, Orange Business Services noue un partenariat stratégique – de revente et de services à valeur ajoutée – avec Amazon Web Services. L’heure du multicloud mêlant acteurs étrangers et français sonne-t-il le glas du cloud souverain ?

« Chez Orange, on n’oppose pas souveraineté et innovation », nous a expliqué Stefan Kanis, directeur général des activités cloud au sein d’OBS. (crédit : OBS)

Un temps fût, pas si lointain, où les rêves de cloud souverain tournaient la tête de nombreux hébergeurs et SSII. Si les heures de gloire – si tant est qu’il y en ait vraiment eu – de Cloudwatt (Orange) et Numergy (SFR) sont bel et bien enterrées, les acteurs du marché n’ont désormais d’yeux que pour le multicloud. Avec une obsession en tête, concilier l’inconciliable, à savoir proposer meilleur des deux mondes entre préservation de l’intégrité et du traitement des données sur le sol français avec la scalabilité, la puissance et la scalabilité des géantes plateformes cloud étrangères – essentiellement américaines – au premier rang desquelles AWS, Google Cloud et Microsoft Azure. Ces derniers mois, on a ainsi vu fleurir des partenariats alliant main dans la main des acteurs français avec des américains, comme OVH avec Google Cloud ou encore Atos et son ambitieux projet One Cloud. Loin d’être étranger à ce phénomène, Orange Business Services a renforcé ses liens avec des plateformes étrangères ses derniers mois : après Microsoft et plus récemment Google Cloud, c’est donc avec AWS que la première société de services français se lie.

« Nous avons scellé un partenariat stratégique avec AWS au mois de septembre », nous a expliqué Stefan Kanis, directeur général des activités cloud au sein d’OBS. En se rapprochant du géant américain, OBS espère ainsi accroître ses revenus de services cloud dont la croissance depuis le début de l’année, hors revente d’équipements, est ressortie en hausse de 14%. Dans le cadre de cet accord, OBS compte faire profiter ses clients de tout le catalogue de services d’AWS, avec en particulier un focus sur ses offres cloud natives en termes d’IA et machine learning, mais aussi IoT. « Nous allons augmenter très significativement le nombre de personnes formées et certifiées AWS de quelques centaines à plus de 3 000 », poursuit le dirigeant. A noter que cette hausse de ressources se traduit largement plus sur un recentrage d’activité des salariés Orange que de recrutement pur, limité à quelques dizaines de personnes.

Une alliance loin d’être contre-nature en termes de souveraineté des données

Contrairement au partenariat scellé entre Google Cloud et OVHcloud, il n’est pas question d’hébergement de services AWS dans les datacenters français d’OBS. « Pour les clients sensibles à la localisation des données hébergées par AWS, nous proposons nos offres de services qui sont hébergées en France. L’objectif est d’apporter de la complémentarité de valeur, AWS amène son ensemble de fonctions et au-dessus on amène des capacités additionnelles avec nos consultants certifiés en orchestration de clouds hybrides et conteneurisation », précise Stefan Kanis. « On a cette conviction que les données n’iront jamais totalement dans le cloud public mais resteront aussi dans le cloud privé »

Pour OBS, cette alliance ne remet donc rien en cause de son engagement en termes de souveraineté des données – en particulier dans GaiaX pour lequel il est un membre fondateur – , mais laisse le choix aux clients de choisir les services et les types de localisation et d’hébergement ainsi que services associés qu’ils souhaitent. « Chez Orange, on n’oppose pas souveraineté et innovation, on pense que les deux sont parfaitement compatibles. La souveraineté est une nécessité absolument renforcée et on pense que l’on a les compétence pour pouvoir l’assurer avec des équipes sur le territoire », assure Stefan Kanis. La guerre du multicloud souverain est bel et bien déclarée.

publié le 23 Novembre 2020

SOURCES : Le Monde Diplomatique https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-orange-business-services-s-acoquine-avec-aws-81100.html

Ecrit par : Dominique Filippone Chef des actualités LMI

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.