Siemens se tourne vers Red Hat Openshift

Siemens se tourne vers Red Hat Openshift

En signant un partenariat avec Red Hat pour utiliser sa plateforme Kubernetes Openshift, Siemens étoffe son offre Mindsphere dédiée aux entreprises du secteur industriel. L’amélioration des capacités analytiques temps réel pour les workloads IoT en environnement cloud hybride est au menu.

La division Digital Industries de Siemens a conclu un accord avec Red Hat, dans le giron d’IBM depuis 2019, pour utiliser sa solution d’orchestration de containers Kubernetes Openshift. Le but étant d’étendre les fonctions de sa plateforme IoT Mindsphere taillée pour répondre aux besoins du secteur industriel dans un contexte d’usage cloud hybride. Cette capacité de traitement supplémentaire doit répondre à un impératif de mieux exploiter les données industrielles qui sont désormais loin d’être uniquement produites dans des sites de production locaux. « En adoptant Red Hat Openshift, les clients vont avoir la flexibilité d’exécuter la solution Mindsphere localement dans un cloud privé, ou de futures applications dans un modèle multicloud tout en apportant aux équipes de terrain des indicateurs métiers », a précisé IBM dans un communiqué.

Siemens était à la recherche d’une plateforme de développement d’applications basée sur Kubernetes pour regrouper la conception et le déploiement d’applications reposant sur des microservices. La plateforme Mindsphere permet de collecter et d’analyser des données temps réel de capteurs issus de systèmes, usines et machines. Avec cet accord, le fournisseur va permettre de faire tourner sa solution dans des applications analytiques qui vont s’exécuter aussi bien en local que dans le cloud.

Une collaboration de longue date entre Siemens et IBM

Si la plateforme Mindsphere de Siemens dispose déjà de capacités pour générer des indicateurs opérationnels et stratégiques basés sur des données industrielles métiers, celles- ci seront donc désormais plus facilement exécutables dans le cloud. « Notre collaboration avec Siemens qui recourt au cloud hybride va permettre aux entreprises de réunir le meilleur des mondes entre autonomie, rapidité et contrôle des données traitées en bordure de réseau », a expliqué Manish Chawla, responsable du secteur industrie, énergie et fabrication chez IBM.

Siemens et IBM collaborent ensemble depuis plusieurs années, et ont récemment eu l’occasion de présenter une solution conjointe, Maximo. Cette dernière a pour caractéristique d’étendre la gestion du cycle de vie opérationnel des produits industriels couplée à des ressources d’ingénierie et de maintenance des données.

Article rédigé par Dominique Filippone , publié le 01 Mars 2021

Source : https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-siemens-se-tourne-vers-red-hat-openshift-82134.html

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.